Homelidays #3 : escapade chez la Pédégère

Puis vint la crise et son lot de silences, de « grrr grrr connard » et de « mais qu’elle est chiante ! » – jamais prononcés mais pensés tellement fort – de ras-le-bol généralisé et de dîners boudeurs où l’on entendait que le bruit des couverts… Et l’envie de fuir quelques jours cet appartement surchauffé et ce mari

Partagez l'amour pour nos enfants...