Quantcast
Mardi 28 février 2012 2 28 /02 /Fév /2012 09:01

images J'aurai 30 ans dans deux mois, le 21 avril. A cette date, je serai au soleil et ça m'arrange bien.

 

Je ne "fête" jamais mon anniversaire. Je préfère un petit repas dans l'intimité de ma plus proche famille : mon mari et mes enfants.

Adolescente, je n'ai jamais fait de grosses fiestas à la maison (de toute façon, on m'aurait refusé toute boum ou équivalent) et enfant, pas de fête non plus. Bien sûr, il y avait un gâteau, des bougies parfois. Mais ça n'était pas un évènement à proprement parler.

 

L'année de mes 6 ans, mes parents ont décidé de divorcer. Puis ont changé d'avis. Puis ont repris la procédure après des retrouvailles ratées.

J'ai tout appris cette année là : ce que voulait dire séparation de corps, ce qu'était un homme qui trompe sa femme, le bruit des assiettes par terre. On ne m'a rien épargné.

Ça a duré longtemps cette période. Des cris, un peu, beaucoup, tout le temps. Des adultes occupés à s'engueuler, à s'insulter et deux petites filles au milieu. Une toute petite et une plus grande obligée de jouer les mamans (mais avec brio ma Nanny).

 

Et puis un 21 avril, le grand jour est arrivé.

Mon père a pris sa journée. Comme tous les matins, il a laissé sur la machine à laver notre bol de lait et l'orange du matin, pour les vitamines.

Ma mère a pris sa journée. Comme tous les matins, elle a pris son temps pour se maquiller et donner à ma soeur les derniers conseils avant le départ pour l'école.

 

Et ils sont allés divorcer. Pour de bon. Officiellement. Le jour de mon anniversaire.

 

Nous sommes rentrées de l'école. La plupart des meubles du salon avaient disparu, après un partage négocié bec et ongle.

Papa a quitté la maison ce jour-là. Je n'arrive pas à me rappeler quel âge j'avais. Il n'y a pas eu de gâteau.

Juste deux pains aux raisins achetés en vitesse avant de partir. Il a planté des bougies dessus, m'a offert un cadeau, nous a embrassé en pleurant et puis il est parti.

 

Je ne fête plus jamais mon anniversaire depuis. J'organise volontiers celui de mon fils, j'en fais même trop parfois. Mais le mien, je ne le fête pas. Nous restons à la maison, le Haricot et Monsieur Nanou préparent une petite tarte, mais tous les deux respectent (enfin respectaient parce que mon mari fait du forcing) le fait que ce jour soit un jour difficile pour moi.

 

Cette année est une grande année : notre fille aura 1 an le 7 avril. Son père aura 30 ans le 5 avril. Nous partons en vacances le 11.

Je vous épargne le raccourci imaginé par toute la famille (la palme du j'insiste lourdement revenant à mon beau-père) : faisons un grand anniversaire commun ! Celui de mon mari, de ma fille, oui, mais pas le mien, par pitié.

 

J'ai tenté de contourner les choses en objectant qu'on ne fête pas un anniversaire quinze jours avant, mais on me force la main.

 

Et on sourit en insistant gentiment...

 

C'est ma journée non ? C'est mon droit ? Est-ce que je l'ai encore ce droit ?

 

Le droit de ne pas vouloir fêter un jour qui, pour moi, reste l'un des plus noirs de ma vie.

 

P.S : J'ai finalement durci un peu le ton. J'ai failli dire "j'ai dit non PUTAIN !", mais je l'ai joué plus fine, mais plus ferme.

P.P.S : En plus, on prend l'avion 4 jours plus tard. Ca nous porterait la poisse.

Publié dans : Humeurs chafouine
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Ils ont fait l'erreur de ne pas se rendre compte de la conséquence que de divorcer le jour de l'anniversaire d'une de leur fille... de leur "petite" fille...
Après, je suppose qu'au niv de la justice, c'est difficile de dire "oh ben non, pas cette date...."
Ce n'est pas simple & je comprends le nuage noir qui plane au dessus de cette date. J'espère que ce 21.04 sera rempli de soleil & d'amour de ta famille, c'est le plus important !
Commentaire n°1 posté par Soma le 28/02/2012 à 09h21

Merci Soma :-) Voilà, quand la date est tombée, ils n'ont pas vraiment tilté. Ils étaient soulagés que ça prenne fin. Mais c'est resté une plaie ouverte pour moi...

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 09h27
on peut facilement comprendre pourquoi tu ne veux pas fêter ton anniversaire... c'est un jour pour TE faire plaisir, et si te faire plaisir ça veut dire pas de fête... (en meme temps dans un grand anniv en commun, tu peux facilement faire passer le tien inaperçu mdr)
Commentaire n°2 posté par juju le 28/02/2012 à 09h23

Ben justement, connaissant on beau-père il va se mettre à hurler à tue-tête "joyeux anniversaire Naneeeeeeeette". C'est gentil de sa part, mais bon...

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 09h26
En ce qui concerne les superstitions, je ne suis pas superstitieuse donc ...
Mais pour ton anniv', je comprends que tu n'ais plus envie de faire la fête un jour marqué de tant de tristesse ..mais je crois que tu devrais accorder à la petite fille qui est en toi, le droit de faire la fête ..et aussi peut être pardonner à tes parents ..je sais que c'est difficile mais si tu y arrives, tu pourras passer à autre chose. Vivre avec mais dans la sereineté ..là tu es toujours "en guerre" contre tes parents et tu ne peux te poser. Je dis ça , mais c'est plus facile pour moi, je suis plus âgée et j'ai déjà pardonné à mes parents ( c'était pas drôle tous les jours pour nous non plus ..) . Se retourner et regarder avec tendresse et compassion ton enfance, bander tes plaies et repartir. Ta tribu est là maintenant et eux veulent te fêter car ils t'aiment, car voir le bonheur dans tes yeux est leur plus joli cadeau ...je dois t'énerver, à dire juste le contraire de ce que tu voudrais entendre...mais je persiste et je signe : Edwige ;D
Commentaire n°3 posté par edwige le 28/02/2012 à 09h39

Il y a longtemps que j'ai pardonné. Ca n'était pas leur faute, à l'époque, préserver ses enfants du chaos, ça n'était pas vraiment la préoccupation première. Un couple qui se déchire ça arrive. De même qu'ils n'ont pas choisi la date et n'auraient pas pu la modifier...

Mais cette journée, je préfère vraiment la fêter dans mon petit cocon... peut-être pour me rapprocher de la journée que j'aurais aimé avoir à l'époque.

Mais merci pour tes mots edwige :-)

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 10h19
HA ! Je croyais que t'étais croyante, mais pas supersticieuse ?!
Enfin c'est ton anniversaire donc ouais, fait ce que tu veux ^^ Genre pas de fête, pas de gâteau, pas de cadeaux, mais des margaritas super-size ?
Commentaire n°4 posté par Bou le 28/02/2012 à 09h51
Je comprend très bien, on n'ai obligé d'être euphorique à son anniv merde !
Bisous
Commentaire n°5 posté par Poulette Dodue le 28/02/2012 à 10h24

Voilà. En plus, 30 ans quoi !

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h04
Je suis née le même jour mais j'ai quelques années de plus.... Pour des raisons différentes je n'aime pas non plus le fêter en dehors de ma famille, un petit repas ça me va très bien, une année mon ex avait insisté pour faire un truc plus important mais en s'y prenant beaucoup trop tard et très peu de monde avait pu venir... Du coup c'était encore pire.
Alors moi je te dis t'as raison, ne te laisse pas faire c'est encore a toi de décider de ce que tu veux pour ce jour là!
Commentaire n°6 posté par LaFeeDuLac le 28/02/2012 à 10h24
Comme je te comprends, mon anniversaire est définitivement associé au décès de quelqu'un de très cher. Je ne peux plus le fêter, c'est au delà de mes forces. Les gens ont beaucoup de mal à comprendre et j'en deviens parfois violente (verbalement) pour m'opposer à eux.
Commentaire n°7 posté par Madame Moustick le 28/02/2012 à 10h29

Tout pareil Madame Moustick :-)

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h08
Avec le petit spitch sincère que tu lui as dit, à mon avis, il ne fera plus de forcing maintenant, il demandera juste à Nanou en cachette. ^^
J'espère quand même que je pourrais te souhaiter ton anniversaire à ma façon. ;-)
Commentaire n°8 posté par Aud' le 28/02/2012 à 10h49

Bien sûr ;-) Je pense aussi qu'il a compris. Mais il a beaucoup insisté, j'ai dû m'expliquer etc... D'autant plus que je n'aurai, ce fameux 7 avril personne de MA famille. Ca va me faire trop mal...

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h03
Ouaip, ça donne pas forcément envie tout ça... Profites-en pour bien gâter les tiens ! J'pense bien à toi.
Commentaire n°9 posté par Misty le 28/02/2012 à 10h56

Merci Misty !

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 14h17
t'as bien raison de ne pas vouloir... c'est TON anniversaire.
Commentaire n°10 posté par Mary le 28/02/2012 à 14h32

Oui, le MIEN :-)

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h04
Chere Nanette,
je concois tout a fait ton droit de ne pas vouloir feter ton anniversaire c' est TON droit puis que c' est TON anniversaire...

Par contre, je me dis (et j' essaie de rester dans ta logique):
si c' est TON anniversaire, les 1 an de ta fille serait quand meme une bonne raison pour te le REAPPROPRIER...

parce-que en ce moment TON anniversaire ne t'appartient plus...
Pourquoi TON anniversaire ne serait-il pas un moment de joie mais un moment de deuil?
Commentaire n°11 posté par la_liane le 28/02/2012 à 15h01

Ce n'est pas un deuil, pas vraiment. Juste un souvenir douloureux, très douloureux que je porte encore plus de 20 ans après. Je le fête, mais je n'ai pas besoin de 20 personnes pour ça...

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h01
D'un autre côté... et si 30 ans c'était l'occasion de remettre les compteurs à zéro? De vivre pour toi, et ta nouvelle famille, au lieu de continuer à porter le souvenir d'une autre vie? Et de permettre ainsi à ceux qui te connaissent aujourd'hui et qui t'aiment d'un amour neuf qui n'a pas connu ces péripéties de te fêter, de te gâter, de te montrer leur amour?
C'est ton anniversaire, c'est vrai. Mais tu prives ainsi tes proches d'aujourd'hui du plaisir de te faire la fête, c'est un peu dommage, non?
Et si c'était l'occasion de tout recommencer, de te dire que ta famille, c'est celle que tu as construite avec tes mains, ton utérus et ton amour?
Je trouve que ça mérite réflexion.
Commentaire n°12 posté par Mentalo le 28/02/2012 à 15h02

Mais je fête, à ma manière. Il y a un gâteau, des bougies, du champagne. Mais juste avec ma (petite) famille. On me le souhaite de plein de façons : on m'écrit, on m'appelle... Juste je ne veux pas de fête, en tout cas pas pour moi et pas 15 jours avant.

Evidemment, ça mérite réflexion, ça mérite même un psy. Les deux sont déjà faits ;-)

Sans oublier que, ce jour-là, MA famille à moi sera éparpillée partout et ma mère ne viendra pas. Ce sera très humiliant pour moi. Et ça me fera beaucoup de mal. Alors je préfère qu'on fête ma fille et mon mari, mais pas moi.

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h00
je ne peux que comprendre ta peine, et même si les années passent, ce souvenir reste, alors j'espère que tu pourras oublier un peu ce passé avec une jolie journée pour toi!!
Commentaire n°13 posté par lexou le 28/02/2012 à 15h08
Je n'ai pas vécu la même histoire que toi. Mais j'ai également vécu le divorce de mes parents à l'âge de 10 ans. Et je me souviens aussi du retour de we avec la moitié des meubles qui manquaient. Ces périodes-là sont extrêmement traumatisantes pour les enfants et souvent les parents l'ignorent. Tu l'as dit plus haut : ils ont fait ce qu'ils ont pu. Les miens aussi. Mais les plaies restent présentes. Et il a été pour moi important que ma mère m'explique plus tard et me dise dans quel état de détresse elle était. Un enfant vit et ne devine pas. Il imagine même le pire quand il ne sait pas.
C'est pour çà qu'il faut parler. On reste les adultes et eux les enfants. On a choisi de faire des enfants, alors on assume. Même dans les pires moments. Donc je ne sais pas vraiment si je pardonne. Je comprends oui. Mais on reste responsable de nos enfants et c'est pour moi interdit d'être responsables des traumatismes qu'ils vivent.
Je suis désolée pour toi qu'ils n'aient pas vu. J'espère quand même que tu pourras dépasser cela et fêter comme il se doit ton anniversaire. Une sorte de revanche sur leurs erreurs, montrer que tu es, toi, plus forte qu'eux :-).
Commentaire n°14 posté par mamanmagic le 28/02/2012 à 17h49

C'est exactement ça. Tous les psys du monde ne me feront jamais dépasser ça.

J'arrive à passer outre et à faire une petite soirée intime avec mes enfants et mon mari, mais pas une fête. Je ne peux pas.

Réponse de Nanette le 28/02/2012 à 18h08
Il serre le coeur ton billet, ma Nanette ... J'espère que ton choix de "non fête" sera respecté. Des bises !
Commentaire n°15 posté par Béatrice le 28/02/2012 à 18h52
moi je le souhaiterai. très bau billet Nanette. Comme je comprends....
Commentaire n°16 posté par sabine le 29/02/2012 à 15h16
C'est vrai cela fera 24 ans que je te souhaites un bon anniversaire, cette date est tjrs aussi douloureuse et cette année encore plus car le 21 avril cela fera aussi 6 mois que martial nous a quitté, mais je serai forte, on sera forte car on sera ensemble... Bisous..
Commentaire n°17 posté par Nanny le 04/03/2012 à 21h21
Je n'ai pas ton histoire, mes parents sont toujours mariés, et je n'ai pas de souvenir malheureux lié à mon anniversaire... mais ma belle-famille était à la maison la semaine dernière (vacances obligent) et mon beau-père m'a dit une phrase que j'ai eu du mal à "digérer"... il m'a dit "Maintenant que tu es mariée avec notre fils, on t'aime comme lui, tu es notre fille, c'est comme si nous t'avions adoptée". Sur le coup, j'ai trouvé ça un peu exagéré... mais j'ai mieux compris les énormes cadeaux d'anniversaire (pas du tout tradition familiale de mon côté)..... et les grands câlins, les envies de me/nous gâter....
Peut-être que ton beau-père est simplement dans cette démarche là aussi.... celle de te montrer que même si la famille dans laquelle tu as grandi n'est pas là ce jour là (ou 15 jours avant) tu as quand même une famille qui est là autour de toi et qui t'aime!
Enfin, je comprends ton envie de ne pas faire de grosse fête et de ne pas être le centre de l'attention, mais 30 ans, c'est important, ils ont peut-être envie de te le manifester...
Et rien ne t'empêche de remettre ça en Guadeloupe, en petit comité, avec ta soeur....
Je lis ton blog souvent, et j'aime ta façon légère de commenter et raconter les choses, je pleure aussi avec toi quand le malheur te touche.... et dans cet article, j'ai senti ta souffrance de ce jour là, mais aussi, un peu celle de ceux qui t'aiment qui ne peuvent pas te mettre à l'honneur....
Commentaire n°18 posté par Mymy le 06/03/2012 à 22h11

Quelle douceur dans tes mots... Merci beaucoup.

Réponse de Nanette le 07/03/2012 à 11h28
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés