Quantcast
Jeudi 24 novembre 2011 4 24 /11 /Nov /2011 08:00

Papa-allaite.jpgJe réagis à la polémique récente concernant notre président, qui a osé, le pauvre, qualifié l'allaitement d'esclavage.

Qui a osé s'épancher sur cette question devant un parterre d'anonymes (j'aime bien cette expression, un parterre d'anonyme, un peu comme des fleurs quoi).

 

Dans la presse et sur les blogs, que de réactions offusquées ! C'est le président, il ne devrait pas dire ça. C'est une honte, ça décourage encore plus les femmes à ne pas allaiter.

Tu m'excuseras, mais le jour où Nicolas Sarkozy me découragera de faire un truc, il neigera en avril (oups, à en juger par le temps actuel, ça risque fort d'arriver !). Soit dit en passant, quand tu as ton libre-arbitre, TU décides. Soit tu allaites, soit tu n'allaites pas. C'est ton choix et personne, ni le président, ni la Leche League, ni le Père Noël (qui a fort à faire avec ma liste)  ne peuvent t'encourager ou te décourager de quoi que ce soit. Si tu es sure de ton choix, dans un sens ou dans l'autre, est-ce que ce sont des inconnus qui vont te faire douter ou pire, te culpabiliser ?

 

Il y a quelques jours avec quelques copines (était-ce Histoires de Nombril ou Histoire de Nombrils ou les deux ?), on en parlait sur twitter. Nous étions unanimes : ok, il avait pas spécialement à en parler ce jour-là, ok c'était sans doute mal venu de sa part. Mais le propos, le contenu, je vais t'étonner... ça ne m'a pas DU TOUT choquée.

 

Haaaaaaaan, c'est dingue, moi qui allaite depuis 7 mois et demi bientôt, qui souhaite continuer encore... ça ne m'a pas choquée.

Ca a choqué une association londonienne, par contre, qui s'exprime en ces termes :

 

"C'est déjà assez dur de convaincre les femmes d'essayer d'allaiter, ou de continuer à le faire après une longue période. Ce genre d'attitude archaïque ne fait que décourager les femmes encore et encore. Et l'idée que Sarkozy ouvre à peine l'oeil pour regarder tandis que sa femme se démène pour nourrir leur bébé, est terriblement triste. Ne serait-il pas mieux si il la soutenait plus activement ? Avoir un mari ou un partenaire impliqué dans l’allaitement aide les femmes à allaiter plus longtemps".

 

Alors là, grosse blague. Je t'annonce que mon déménageur de mari, qui n'a pas d'horaires et qui rentre crevé, l'oeil de Sarko, il l'ouvre même pas quand ma fille chouine. Et oui, ça lui est arrivé de dire "putain, allaiter c'est hard quoi ! Ça te bouffe du temps, de l'énergie... heureusement que tu le fais, moi j'aurais jamais pu, trop de boulot !"  Et ne me dis pas que ton mari ne t'a jamais sorti de conneries sur les bébés, sur l'allaitement ou que sais-je encore. I

Mais bon, c'est vrai qu'il pourrait la soutenir activement. Genre, ouvrir sa chemise de nuit pour sortir le nibard ?

 

Ce qui me gonfle, c'est que dès que ce mec se met à parler, c'est l'excuse pour en faire un patacaisse. Si c'était Bigard ou Gad Elmaleh, ça ferait rigoler tout le monde...

Est-ce qu'on ne peut pas juste se dire "ce qu'il dit est con" ou en rire et en sourire, sans faire toute une polémique comme si la parole d'un seul homme pouvait influencer des millions de femmes ?

L'entendre dire ça, ça l'a rendu un peu plus humain et un peu moins con à mes yeux. Il est comme tout le monde, comme mon mari, comme moi, les nuits ça le saoûle. Il me rappelle mon mec, qui, un tout ptit peu hypocrite, ouvre un oeil la nuit pour me dire "tu veux que j'la berce ?", avant de se rendormir en ronflant.

 

Je trouve complètement inutile de réagir à coup de communiqués comme le font un tas d'associations en France et ailleurs. Un peu plus d'eau au moulin de ceux qui prennent les femmes qui allaitent et qui s'engagent comme une bande d'hystériques.

 

Voilà, tu l'auras compris, je ne suis pas une pro de la polémique, ni du billet polémique. Celui-ci est décousu et complètement en vrac.

 

A part pour partager ma gagatitude avec vous, je n'ai jamais parlé d'allaitement sur ce blog, jamais voulu faire écho aux dizaines de billets sur le sujets parus cet été.

Ce sera donc la seule et unique fois (sauf pour le côté gaga et pour la rigolade). 

Je n'ai plus envie d'en parler, j'ai juste envie de le faire. Et ça suffit bien non ?

Publié dans : Humeurs Actus
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Il a parlé en tant qu'homme pas en tant que président, j'avoue que moi je n'ai pas vraiment prêté attention à cette polémique. Mais oui, les temps, mes gens sont comme ça, la critique facile, des polémiques en veux-tu en voilà, ... Les gens ont besoin de se plaindre et de critiquer autrui pour se sentir mieux... (Bon et des fois, ils le font parce que c'est vrai^^ - quand même)
Et sinon, oui, des fois il neige en avril. Il y a 3 ans, pour mes 20 ans le 6 avril, il a neigé... On a même fait un bonhomme de neige... (comment je dévoile trop de trucs sur mon âge et tout!)
Commentaire n°1 posté par wiwifan le 24/11/2011 à 08h08

J'auraus dû choisir le mois de juin !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 09h58
Mais c'est clair !!! Y a pas a tortiller du cul pour chier droit (expression idiote casée !). Il se confiait en tant que papa et non Mr Niko, en plus il avait l'air presque attendrissant (OMG j'ai utilisé ce mot pour parler de lui !!).
Bref, je te reçois 5 sur 5 !
bisous
Commentaire n°2 posté par Poulette Dodue le 24/11/2011 à 08h56

Moi aussi j'ai dit attendrissant... Maladroit quoi. Comme souvent !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 09h58
Je suis complètement d'accord avec toi : il n'y a rien qui m'énerve plus que les polémiques inutiles. Merci pour cet article !
Commentaire n°3 posté par sandy le 24/11/2011 à 09h51

:-)

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 10h08
je suis tout a fait d'accord
et de toute facon l'allaitement est une sorte "d'esclavage" (ce n'est peut etre pas le bon terme c sur), mais en dehors de sa maman, personne ne peut donner a manger a bb
et meme encore aujourd'hui que l'allaitement est termine depuis 6mois, mon fils a une preference quand c moi qui lui donne a manger
Commentaire n°4 posté par adeline le 24/11/2011 à 09h53

Hmmmmm, non Adeline, je suis pas vraiment d'accord là. Beaucoup, beaucoup de bébés acceptent de prendre le lait de leur mère au biberon.

Je ne considère pas comme un esclavage le fait de donner le sein à la demande. Je ne cautionne pas la polémique et ne la comprend pas, mais le mot "esclavage" est fort et particulièrement mal choisi.

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 09h57
Je dirais que le terme "esclavage" a été une maladresse. Beaucoup d'hommes le voient de cet oeil parce qu'il ne connaissent pas ce don de soi, cette disponibilité. On répond aux besoins d'un enfant à la demande. Eux, ne font rien à la demande... même pas descendre les poubelles. Quel homme se lève la nuit juste pour être solidaire des tétées nocturnes. Il faut arrêter cette quête de l'égalité à tout prix même dans nos différences.
Commentaire n°5 posté par Sparkle and Co le 24/11/2011 à 09h55

C'est EXACTEMENT ça. Je t'aime toi !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 09h56
alors moi si bigard ou gad el maleh avait dit ca, j'aurais pas ri non plus !
le terme "atendrissant" conviens mieux a un crocodile enragé qu'a sarkozi
et je trouve ca abusé de parler d'esclavage (en dehors de l'image donnée a l'allaitement) vu que sa gosse doit avoir une semaine a peine !!
et pi moi j'aime bien les polemiques !! mouhahahaha!!
Commentaire n°6 posté par gana le 24/11/2011 à 10h13

Je te reconnais bien là !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 10h16
Mon homme il se lève plus facilement la nuit pour rendormir bébé (ou me l'amener si c'est mort et que seule une tétée peut le rendormir), donc en fait je dort plus que lui :)
Après oui le terme "esclavage" est complètement disproportionné et certaines réactions aussi... (les assos notamment !)
Moi ça ne m'empêchera pas de continuer à allaiter mon fils après 9 mois de bonheur, ni à être "attendrie" en vue des élections comme je l'ai beaucoup lu !!!
Commentaire n°7 posté par CarAmel le 24/11/2011 à 10h24
Je n'ai pas entendu parler de cette polémique et elle me surprend bien parce que pour avoir vu un extrait des images au zapping il disait qu'il était pour l'allaitement, que c'était bien contre les maladies et les allergies. Je suppose que je n'ai pas vu le passage qui a fait polémique et que toutes celles qui ont polémiqué n'ont pas vu celui que j'ai vu. De toute façon en polémique c'est toujours pareil, on ne prend que la phrase qui t'intéresse sortie de contexte.
Commentaire n°8 posté par Mary le 24/11/2011 à 10h25

En bref, il a dit "c'est un peu de l'esclavage quand même" et "elle a peur de ne pas avoir de lait" (comme nous toutes quoi au début). Le mot esclavage a provoqué un tollé. Complètement idiot !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 11h05
Je n'ai pas vu tout ce tintouin mais je le dit souvent que je suis son esclave à ma minus ! Puis quand je lui donnait le sein (24000 fois/jour, pareil la nuit ;) j'avais l'impression d'être au choix une vache ou un distributeur ! Et alors ? Je l'aime et j'ai le droit de me sentir completement prise en otage par ce ptit paquet d'amour !
Et puis j'ai tiré mon lait pour que d'autres (qui voulaient m'aider) lui donnent.
Lavage de biberon, tirage de lait, tétée qui dure des heures, re-lavage de biberon... et qui continue à nourrir son bébé (car les autres, ça va une fois mais bon après c'est moins drôle) et ben c'était moi :D

Au sein, au bib ou au saucisson, faudrait ptêt l'accepter l'idée qu'on est leur esclave, leur otage, leur chose à ces bébés ! Et je vous signale que la plupart d'entre nous, en visite chez Moman, regresse, se fait chouchouter, nourrir, chouine et profite de la bonne bouffe.
Commentaire n°9 posté par Marmouzets le 24/11/2011 à 10h37

Je dirais que si c'est de l'esclavage, c'est le plus beau du monde. Et de l'esclavage consenti en ce qui me concerne !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 11h06
C'est vraiment critiquer pour critiquer. Si la petit Giulia était au bib, on aurait critiqué. Si Sarko avait encensé l'allaitement, on aurait critiqué. Si Carla se plaignait de la fatigue, on aurait critiqué. Si au contraire elle avait dit que c'était génial d'allaiter, on critiquerait parce que "non, l'allaitement n'est pas forcément inné". Et patati et patata.
Résultat ?? Ca n'apporte strictement rien. Ni aux détracteurs de Sarkozy, ni à la cause de l'allaitement ou du bib, ni aux femmes, ni aux hommes. Il a juste exprimé son ressenti. Point. Ca devrait s'arrêter là.

Ca me fatigue la critique juste "histoire de dire quelque chose".

(merci pour ton billet !)
Commentaire n°10 posté par La Journaliste IT Pink & Green le 24/11/2011 à 11h02

Voilà ! Toi aussi je t'aime !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 11h04
Oh mon dieu ! Sarkozy a dit que c'était de l'esclavagisme, alors moi pauvre petite nana sans aucune réflexion je vais l'écouter et me décourager... Pff c'est une bien mauvaise image des femmes (et de Hommes en général). Si à chaque fois qu'on entendait un point négatif on devait tout arrêter, je n'aurais même pas songé à l'idée même d'avoir un enfant.
On se retrouve face à un double problème là.
1/ Dès que Sarko ouvre la bouche, tout le monde (à part Morano) lui tombe dessus. Il peut dire un tas de conneries, mais soyons un peu ouvert d'esprit bordayl ! tout n'est pas à jeter.
2/ L'allaitement est un sujet SENSIBLE ! On a tous notre avis là dessus, en principe il est tout sauf mitigé. Du coup il suffit d'évoquer le sujet "nichon" pour que la brigade des allaitantes extrémistes te tombent sur la gueule. Là par exemple j'ai utilisé le terme "allaitante" et "extrémiste" dans la même phrase, donc on va me tomber dessus. Alors que j'allaite moi même ma fille de 9 mois. Mais je n'ai pas le besoin viscéral de rentrer en guerre contre tous ceux qui évoqueraient un tout petit point négatif... à savoir : oui c'est la maman qui se lève la nuit.
Et tu sais quoi, c'est aussi la maman qui se tape les crevasses, les montées de lait, les tâches sur les vêtements, le fait de ne pas pouvoir picoler, d'être une tétine ambulante, etc. Moi tout ça ne me fait pas peur, parce que c'est aussi ça être parent. Et si je dois être un petit peu "esclave" (puisque c'est le terme employé) de ma fille, et bien OUI je signe tout de suite.
Commentaire n°11 posté par Carolacheche le 24/11/2011 à 11h56

J'ai signé aussi, ça fait 7 mois et demi et j'en redemande :-) je vais envoyer un SMS à Carla pour lui recommander une tisane d'allaitement :-D

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 11h59
J'en ai effectivement entendu parler, et notamment de la réaction des différentes assos... bref, tout ça pour dire que je pense idem que toi : y en a marre d'entendre toutes ces polémiques pour... des pacotilles !
Moi non plus je ne le porte pas particulièrement dans mon coeur, mais franchement, il a réagi comme un être humain, c'est-à-dire avec spontanéité et, je pense, sans réfléchir qu'il pourrait y avoir des conséquences !

Autrement, j'ai adoré allaiter mon fils pendant 9 mois (c'est lui tout seul qui, petit à petit, a refusé la tété, donc cela s'est fait en douceur), et oui, j'avoue que par moment c'était fatiguant mais franchement j'en garde de merveilleux souvenirs. Même la reprise du boulot (à ses 4 mois) à devoir tirer mon lait 2 fois/jour ne me gênait pas, j'en ai même eu des crises de fou rires avec mes collègues lorsqu'ils me croisaient dans les couloirs avec mes pots de lait... Cela ne m'a pas gênée de me rendre tous les midis à la crèche pour lui donner le sein, bien au contraire !
Le seul truc je dirai qui me faisait chier, c'était de devoir laver/stériliser les biberons lorsque son papa voulait lui donner le bib' ! ;-) Les nichons, c'est quand même bien pratique pour ça !

Des bises à toi, Nanette, et belle journée !
Commentaire n°12 posté par Yzah le 24/11/2011 à 12h11

Super pratiques ouais ! Ma fille n'a jamais voulu du lait tiré. Faut que je recommence de temps en temps pour voir. Parce que mes cuisses et mon bide réclament des séances de piscine et de sport !

Réponse de Nanette le 24/11/2011 à 12h38
Je suis bien d'accord avec toi!
Dans les yeux des hommes, l'allaitement est bien souvent comme de l'esclavagisme mais ce n'est pas pour autant qu'ils sont contre.
Quand il voit que je suis fatiguée à cause de l'allaitement, mon homme pense avant tout à ma santé quand il me dit que je ferai mieux d'arrêter, même s'il sait que mon lait est meilleur pour notre bébé que n'importe quoi d'autre.
Commentaire n°13 posté par MissBrownie le 24/11/2011 à 14h36
Si c'était Gad Elmaleh qui avait dit ça, j'aurais trouvé ça moyen mais drôle (de toute façon avec ses yeux de velours, je lui pardonne tout... ;))mais Sarko ce n'est pas un comique ou un papa ordinaire, c'est un homme politique et chaque phrase qu'il dit en public est politique et totalement réfléchie. Ce n'est pas juste le témoignage d'un jeune papa, c'est une déclaration du chef de l'Etat. Et après qu'on ne s'étonne pas que les congés maternité ne soient pas allongés : "vous voulez du temps pour allaiter votre enfant correctement, mais voyons mesdames, l'allaitement c'est l'esclavage..."
Et je trouve ça vraiment nul de dire que l'allaitement est un esclavage, faire des biberons au milieu de la nuit, c'est nettement plus chiant ;)
Commentaire n°14 posté par sophie le 24/11/2011 à 14h48
je suis entièrement de ton avis et puis, après tout, tout le monde a son libre arbitre et est libre de penser comme il le souhaite, y compris le président
Commentaire n°15 posté par stephaline le 25/11/2011 à 09h16
Je suis bien d'accord avec toi. Pourquoi toujours polemiquer quand ce "pauvre" homme ose donner son avis!
L'allaitement c'est un sujet personnel, c'est un choix. Mais en tant que papa, il a le droit de s'exprimer sans que toutes les feministes accrues lui tombent dessus qd meme!
Merci pour cet article!
Commentaire n°16 posté par Enjoy My Tribu le 25/11/2011 à 10h02
Il n'avait pas dit que c'était un événement privé et que de sa paternité, il ne parlerait pas ?... Pinocchio, va !
Commentaire n°17 posté par sandrine le 25/11/2011 à 10h02
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés