Quantcast
Jeudi 21 juin 2012 4 21 /06 /Juin /2012 08:00

200015260-001

 

Il n'y a pas très longtemps, j'évoquais ici la presque-fin du mariage d'un des meilleurs amis de mon mari. La sensation étrange de basculer dans un autre monde, celui des grands. Celui où les gens se trompent, ne s'aiment plus, divorcent.

Alors qu'avant, on faisait partie du monde des gens qui s'aiment, qui sortent ensemble, s'engueulent, s'envoient des SMS langoureux. Celui des gens qui s'installent ensemble et font des choix difficiles (Paris ou banlieue ?), celui des couples qui se marient et font des bébés.

 

Je crois qu'au fond de nous, malgré les factures, les impôts, la propriété, le mariage, les enfants, nous sommes toujours restés cette bande de jeunes, dont la plupart se sont connus au lycée.

Ces jeunes qui ne se voient quasiment jamais, malgré la proximité géographique, mais se retrouvent avec plaisir aux heureux évènements. Ce groupe qui partage la même table aux mariages et échangent sur leur petite actualité : "Non, non j'y bosse plus, j'ai filé ma dem' !" - "Non merci, je bois pas je suis enceinte !" - "On va acheter une maison, on se casse en province !"

Adultes, mais jurant encore comme des charretiers ("Mais putain, t'as pris du bide mon salaud !") et glissant ça et là des bribes de notre langage de jeun's.

 

Mardi après-midi, pour la première fois, nous nous sommes tous revus pour dire adieu à l'une d'entre nous. Nous ne portions pas ces fabuleuses tenues colorées dont nous nous fagottions pour nos mariages, et si nos maris portaient des cravates, cette fois, les chemises étaient noires.

 

Egoïstement, très égoïstement, après avoir sincèrement compati pour la famille, la chose qui nous venait à l'esprit, puis à la bouche était "Mon Dieu, ça nous arrive à nous, le bac c'était hier... tu t'souviens ?"

Dire adieu (au revoir ?) à l'une d'entre nous. A 31 ans. Nous ne saurons jamais pourquoi elle a choisi de quitter sa famille, la petite et la grande, et nous, ses potes de lycée. Personne n'a rien vu venir.

Qu'est-ce qui se passe dans l'esprit de quelqu'un pour que rien, ni famille, ni enfant, ne puisse la retenir parmi nous.

 

Mardi après-midi, plus que tristes, nous étions abasourdis, frappés par la foudre. 31 ans. Ca ne devait pas nous arriver à nous, ni à eux, ni à elle.

Je n'aime pas les funérailes (qui aime ça d'ailleurs ?), mais c'est bien la première fois que j'ai failli me trouver mal. Je ne suis pas stupide, je sais bien où nous finirons tous, mais j'ai pris une claque terrible.

Mon beau-frère nous a quitté en octobre, mais je crois que la distance nous a aidé à traverser cette tragédie.

 

Pas une minute, je n'ai lâché la main de mon mari. Nous avons prié ensemble, moi la catho et lui l'athée. Nous avons prier pour elle et pour sa famille, espérant qu'elle trouve la paix, cette paix qu'elle n'a sans doute pas trouver ici-bas.

Publié dans : Nanette a le blues
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Emue, un joli billet, un bel hommage à ton amie.
Commentaire n°1 posté par Poulette Dodue le 21/06/2012 à 08h09
Sincères condoléances :( c'est triste...
Commentaire n°2 posté par La Journaliste IT Pink & Green le 21/06/2012 à 08h49
La vie est ainsi faite, de tristesse, de joie, de peur, de liberté, de décision ..pourquoi a t elle choisi ce chemin ?? J'imagine ta souffrance, celle de sa famille et les questions que cela peut soulever ..
Mon cousin est parti à 30 ans, ce ne fût pas un choix, mais son coeur s'est arrêté ..et avec le recul, je suis certaine qu'il est mieux là où il est ..était-ce un choix inconscient ?? ...Je sais que c'est difficile mais accepter la mort de quelqu'un permet de se souvenir en souriant derrière ses larmes ..tu as l'air sur ce chemin là et même si la route sera longue,je suis certaine que tu marcheras et te relèveras ...
Le suicide est sans doute beaucoup plus difficile à accepter et à pardonner ..mais c'est aux vivants qu'ils faut se consacrer pour garder en toi une partie d'elle ..je ne sais pas si mes mots sont très compréhensibles ..presque 7 ans après sa mort, quand je l'évoque je perds un peu mes moyens ..mais tu verras, une fois acceptée et cicatrisé, tu pourras peut être même comprendre ...
Je suis de tout coeur avec toi et mes pensées vont vers sa famille ...
Commentaire n°3 posté par edwige le 21/06/2012 à 08h58
bah en fait je sais pas quoi te dire. juste que tu décris très bien la période dans laquelle nous sommes en tant que jeunes adultes. et aussi comme le décès d'un proche peut nous toucher plus ou moins directement. bises Nanette.
Commentaire n°4 posté par sabine le 21/06/2012 à 09h31
Ton billet est très émouvant et aborde ces angoisses qui me traversent très souvent... Comme tu le dis si bien, nous avons partagé les débuts de nos histoires, les grands moments de bonheur, les rires mais aussi les larmes et les déceptions. Mais qu'est-ce qui vient après ça? On accompagne nos proches lorsque leurs parents s'en vont puis viennent ces jours sombres où l'un du groupe disparaît, dans des circonstances toujours aussi difficiles... Il faut faire le deuil de cette personne mais aussi de cette insouciance dans laquelle nous avons souvent vécu jusqu'alors. J'ai 30 ans et je n'ai pour l'instant "jamais" été touchée de trop près par ce genre d'évènement mais je sais que cela arrive toujours sans prévenir...
Toutes mes condoléances à vos proches.
Commentaire n°5 posté par Madame Ordinaire le 21/06/2012 à 09h58
Je passe ma dernière épreuve de bac dans 3h et vous écrivez ça... Tellement beau mais que dire tout est dit, les mots ne traduiront jamais fidèlement notre pensée, alors je m'abstiendrai....
Commentaire n°6 posté par charlotte le 21/06/2012 à 10h42
Mes pensées et prières pour cette amie. L'incompréhension nous hante après, les "et si..." aussi alors je t'embrasse bien fort.
Commentaire n°7 posté par Marjoliemaman le 21/06/2012 à 10h57
Sincères condoléances Nanette...
Commentaire n°8 posté par Nebullae le 21/06/2012 à 11h15
La vache, ça a du être dur!
Commentaire n°9 posté par FoxyMama le 21/06/2012 à 12h14
Plein de pensées et de bises ...
Commentaire n°10 posté par Béatrice le 21/06/2012 à 12h44
Toutes mes sincères condoléances. pleins de pensées dans ce douloureux moment.
Commentaire n°11 posté par Aby le 21/06/2012 à 13h03
Quelle horreur !!! Mes pensées pour elle, pour sa famille, ses enfants. Et pour vous bien sûr. On a tendance à oublier (et quelquepart tant mieux) dans le quotidien que nous sommes mortels et que tout peut basculer en un instant. Nous avons appris ce week-end qu'une jeune femme adorable que nous connaissions s'était faite fauchée par une voiture sur une aire d'autoroute. En une seconde, sa vie était finie et elle laisse un mari et un petit garçon de 5 ans. Mes pensées vont vers eux aussi aujourd'hui. Il faut juste ne pas oublier de dire au gens qu'on aime qu'on les aime.
Commentaire n°12 posté par Tacha le 21/06/2012 à 14h33
Pas vraiment de mots... juste pour te dire que cet article est émouvant. Avec toutes mes condoléances
Commentaire n°13 posté par Cat à Strophes le 21/06/2012 à 16h24
Je ne suis pas très douée pour trouver les bons mots, mais juste je tenais à t'envoyer tout pleins d'amour et de pensées
Commentaire n°14 posté par perlipo le 21/06/2012 à 18h09
Oh je suis désolée, c'est si dur ! Ca doit être horrible !
Et je comprends bien se sentiment de "jeune adulte" que tu as. Nous avons quasi le même âge (pour ne pas dire que je suis légèrement plus vieille !lol), et avec les amis nous vivons les mariages, les naissances, ... Et les premières séparations... Ça fait vraiment bizarre tout ça... Je n'ai pas connu le fait de perdre une amie, ça doit être atroce, alors je t'envoie toutes mes pensées !
Les deux derniers enterrements que j'ai fait, c'était des enfants.... Juste horrible....
Bises à toi et courage ! Appuie toi sur ta moitié !!
Commentaire n°15 posté par Petite maman le 21/06/2012 à 20h50
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés