Quantcast
Lundi 10 décembre 2012 1 10 /12 /Déc /2012 14:46

feuillet-correspondance.gifJ'ai 18 années de plus que mon fils premier-né. C'est peu et parfois, c'est un sacré avantage. Toutes les conneries qu'il imagine, je les ai faites avant (et il n'y a pas si longtemps), donc je les anticipe avec un sourire sadique sur le visage.

Je suis une maman plutôt cool mais assez stricte sur certaines choses.

Je suis la scolarité du Haricot de très (trop ?) près. Petit à petit, je lâche prise pour le rendre plus autonome, souvent c'est un échec, alors on recommence.

 

J'ai de la chance, ça marche plutôt bien pour mon fils au collège. Même très très bien. L'école l'intéresse, l'a toujours intéressé même s'il s'y est ennuyé parfois.

Les détracteurs de l'Education Nationale (dont je ne fais pas partie) disent souvent que l'école ne fait que bourrer le crâne de nos enfants, sans leur laisser la possiblité d'avoir une pensée propre, de réfléchir, d'argumenter, d'analyser... de contester. Quand j'entends mon fils, je me dis que dans notre cas, non.

Il y a des matières, comme la technologie, qu'il néglige ouvertement. D'autres comme le français et l'histoire, qu'il place au-dessus des autres.

Il a de grandes facilités, mais ce n'est pas un acharné du travail. Il réviserait volontiers ses contrôles la veille pour le lendemain et il peut aller se coucher en ayant bâcler ses devoirs sans l'ombre d'un remord. Il est comme ça le Haricot : doué, mais un peu fumiste.

Parfois, il me fait relire une rédaction, je lis, je le regarde... Et il sourit. Il sait qu'il s'est pas foulé. Il sait qu'il va devoir s'appliquer un peu.

Il revient peu de temps après avec un texte qui a de la gueule, qui va à la ligne quand il faut et dont les idées s'enchainent parfaitement. J'aime bien quand on bosse ensemble. L'histoire et le français, comme sa maman. Fierté.

 

J'aime pas les maths, mais parfois je m'y colle aussi. Par chance, il gère les maths aussi. Il pose ses calculs en ligne et essaie de me faire croire que c'est "la prof qui a dit de faire comme ça". Ben voyons...

 

Il est bon élève mon fils, mais comme moi au même âge, c'est une pipelette. A cela, s'ajoute un brin d'insolence dû à son âge sans doute.

En trois mois de cinquième, j'ai signé pas mal de "mots", de "croix". Répond sans lever la main (un classique depuis la maternelle), continue à bavarder malgré les mises en garde, chahute quand il a fini son travail et le petit nouveau "répond avec insolence" (et ses multiples dérivés).

 

A cause de son comportement, le Haricot n'a pas eu les félicitations l'an dernier, ce dont je me fous royalement, ses notes parlant d'elle-même. Mais je me rends compte que je ne sais pas comment réagir aux sanctions des professeurs. Sa prof principale dit la même chose que celle de l'an dernier "tout va bien, sauf le comportement. Il faudrait que vous recadriez un peu les choses à la maison".

 

Je ne me casse plus la tête à répondre. Ca fait 7 ans que le Haricot va en classe, 7 ans qu'on me demande de recadrer les choses. Pourtant, tout le monde pense comme moi : il connait les règles, il sait pourquoi il y a des règles. Je ne veux pas repunir derrière les professeurs, alors je serine à nouveau qu'il doit se faire violence pour lever la main avant de parler, qu'une fois en cours, il faut qu'il écoute, que la récréation est faite pour papoter, mais pas les heures de classe.

L'effet de groupe joue beaucoup aussi : faire le marioles, ça le rend plus "cool" aux yeux des autres.

Quand il rentre avec un de ces fameux mots, je ne sais même plus quoi lui dire. Je pense que c'est plus fort que lui, il faut qu'il parle. J'étais pareille. 

Je me demande ce que les profs attendent de nous, parents, quand ils nous collent un mot dans le carnet (Sandrine, si tu pouvais m'éclairer sur ce point). Faut-il qu'on repunisse derrière eux ? Ou alors, on laisse couler en se disant que la punition a déjà été donnée et que sanctionner des choses qui se passent au collège ne relève pas de notre rôle.

Est-ce qu'on doit se dire que le bavardage ce n'est rien du tout, surtout pour un gamin qui frise le 18 de moyenne générale ?

Mais il y a l'insolence et le fait que son chahut gêne les autres, notamment ceux qui ont besoin de concentration ou d'une attention particulière du professeur...

 

Il y a bien longtemps que le Haricot est catalogué "petit bavard aux bonnes notes". En trois mois, je pense qu'il doit y avoir une quinzaine de mots dans son carnet.

J'ai essayé des tas de méthodes : une petite corvée, un rappel en long en large et en travers du comportement à avoir en classe. Tout jusqu'à la menace.

 

"Arrête de te faire remarquer en classe ! Continue comme ça et je DONNE ta console portable (PSP) à ta soeur. Et tu sais comme elle prend soin des choses...'

 

Je sais, c'est violent. Plus les années passent et plus je trouve ça difficile. Je relativise : mon fils n'a jamais fugué, n'a jamais volé et à part mes cookies-maison, il ne prend aucune drogue dure.

 

Vous faites comment les mamans d'ado ? Vous signez les mots en vous résignant ou vous les envoyez au boot camp ?

Publié dans : Humeurs de Maman
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Pas mum d'ado (enfin sauf de mon R de 8 ans qui a déjà un comportement d'ado !!), mais je crois que verbaliser que ses comportements sont nuisibles pour lui (et un peu ses camarades) c'est ce que les profs attendent de nous ?
Quoi qu'il en soit j'adopte les mêmes "trucs" que toi...
Commentaire n°1 posté par Poulette Dodue le 10/12/2012 à 15h00
Bonjour Nanette ! Qu'est-ce que j'aimerais l'avoir en classe, ton fils !!! Si la Sandrine que tu sollicites, c'est moi, sache que quand je mets un mot dans le carnet, c'est pour informer les familles et l'équipe de profs qu'il y a eu débordement. Je n'attends pas des parents de sanctionner : c'est chez nous qu'il y a eu un bug, c'est chez nous qu'on y remédie, en plus, ils racontent ce qu'ils veulent à la maison, c'est bien connu. Avec les miens également, si ils rentrent avec une mot d'amour dans le carnet, ils se font remonter les bretelles et c'est tout (sauf cas très grave, mais qui n'est jamais arrivé). Par contre, je suis sans pitié pour les charlots qui prétendent avoir oublié de faire signer un mot : on se fout clairement de moi, là, et je convoque les parents parce que la fonction d'information n'a pas été remplie.
C'est usant, les bavards, mais en étant une aussi, je les comprends. Petite, même toute seule dans le couloir, je bavardais encore avec les porte-manteaux ! La bise à ton haricot (je peux ?)
Commentaire n°2 posté par sandrine le 10/12/2012 à 15h00

Oui c'était bien de toi dont je parlais

Merci de m'avoir éclairée. J'espère avoir moins de remontage de bretelles en 2013... c'est usant...

Réponse de Nanette le 10/12/2012 à 15h19
Bonjour Nanette,
J'ai 4 enfants dont 1 gars de 16 et un autre de 13 alors les mots doux.... je connais que trop !
bon moi en général je sanctionne au bout d'un moment car d'une part les notes baissent au fur et à mesure si je ne dis rien et surtout ça gène les autres et ça j'aime pas ! qu'il fasse le cacou dans la cour, oui mais pas en classe. Et puis si je ne dis rien ça veut dire que je "cautionne" un peu son comportement et ça ce n'est pas le cas. Alors après il faut voir les raisons des mots, dans son collège c'est un peu excessif pour certains professeurs.
Les punitions vont crescendo ça va du "pas de portable pendant 2 jours" à plus de sortie ni d'écran ni rien du tout jusqu'à ..."
voilà jusqu'à présent ça a suffit même si c'est atrocement usant pour les nerfs des parents.
Bon courage
Commentaire n°3 posté par Milanette le 10/12/2012 à 15h44
mon fils n'a que 5 ans et depuis tout petit c'est le mot que j'ai dans ses fiches d'évaluation. Je me dis en voyant ton exemple que je ne suis pas sortie de l'auberge.
Commentaire n°4 posté par Mary le 10/12/2012 à 15h49
hello Nanette,
dis moi, tu n'as pas posé une caméra dans mon salon ??? Hier soir (22hetdespatates), j'entends du bruit dans la chambre, je monte voir ce qui se passe et la je vois mon grand (12ans en 4eme) qui sort de la chambre et tout ensommeillé m'annonce qu'il a oublié de me faire signer un mot ... de la prof de musique (bizarre, il a passé le week end chez son pere et ne lui a pas montré !!!)
Monsieur s'amuse a tapoter sur ses joues et sa bouche en classe, "on dirait qu'il cherche à se faire remarquer (de maniere inconsciente ?)" écrit sa prof de musique.
comment dire, mis a part les bavardages c'est une des nombreuses attitudes qu'il adopte qd il s'ennuie ... j'ai bien failli lui répondre "madame, pour se comporter ainsi mon fils doit s'ennuyer à votre cours !" (si tu voyais le personnage, je parle de la prof, tu verrais que mon commentaire n'a rien d'insolent :) ). Finalement, j'ai juste signé le mot et lui ai demandé d'éviter de le faire à l'avenir ...
Finalement, ce ne sont que des enfants (ados) qui se laissent aller de temps en temps !!
PS : demain, c'est le conseil de classe, on verra si la prof de musique est presente et si elle m'en parle :)
Bonne fin de journée
Commentaire n°5 posté par catherine le 10/12/2012 à 16h14
Tu poses très bien le problème. .. Je suis prof d'Hist/Géo et mère de deux collégiens: tous y compris le père dans le même établissement.
Mes enfants ont le même profil que le tien: très bons élèves bavards. Et nous avons aussi des mots et croix à signer.
Même si je crois que c'est plus fort qu'eux, nous sommes assez intransigeants: un mot = 2 jours sans écran. Ils connaissent le tarif et c'est à eux de choisir... Alors, c'est vrai que nous n'avons pas tous le même seuil de tolérance mais en même temps, je crois qu'il faut mettre un enjeu pour les responsabiliser puisque leur expliquer que leurs bavardages nuisent au travail des autres ne suffit pas.
J'ai eu le même parcours, je ne me suis jamais vraiment calmée mais c'est peut-être cela qui m'a donné la vocation!
Commentaire n°6 posté par Apolonia le 10/12/2012 à 16h54
Quelle magnifique question ,je serai curieuse de savoir ce qu'en pensent Dolto et autres spécialistes...
j'ai joué le rôle de prof durant 3 semaines ...et je crois que les ados, sont des électrons libres en dehors de la maison ..j'ai passé 3 semaines monstrueuses et pourtant je suis certaine que ces ados sont super dans la ' vraie vie" ..
je crois que l'on de doit pas aller à l'encontre de leur prof, un peu comme dans un couple parental ...mais en même temps que veux tu dire à des gamins qui ont de bonnes notes, sont intelligents, curieux, parfois insolent c'est un fait ..la mienne est pareille, elle n'a jamais eu besoin de fournir vraiment d'effort, a déjà des opinions bien arrêtées et défend son grain à coup d'arguments tranchés ..la chose qui la sauve c'est qu'elle n'est pas bavarde et se fait discrète ...mais je ne suis pas certaine que cela dure dans le temps !!!
je te souhaite bon courage et au Haricot aussi !!! ..t'es contente hein !! :)
Commentaire n°7 posté par edwige le 10/12/2012 à 17h15
Les miens sont un peu pareil .... sauf qu'ils ne frisent pas le 18 de moyenne générale, et que donc certains profs s'imaginent que c'est le laisser aller général à la maison ... Du coup, petit mail au prof principal genre fin septembre pour dire que je suis à dispo pour discuter, que je connais mes loustics et que je fais ce que je peux à la maison (super woman, c'est pas moi !) ... Sinon, c'est remontage de bretelles (sans illusions ...) et rappel du cadre !!
Et j'ai pas fini, à voir le "comportement" de P'tit Mec N°4 en Petite Section !!!
Commentaire n°8 posté par Béatrice le 10/12/2012 à 17h26
je pense que les professeurs sont capables de maitriser un eleve bavard et les parents doivent punir à la maison si trop de mots s'accumulent sur le cahier !!! Quand mes filles étaient adolescentes je punissais (un peu) et j essayais d'expliquer(beaucoup) mais je reconnais que ce n'est pas facile. L'important ce sont les resultats scolaires et le comportement en general , ce que je n'acceptais pas c'était l'insolence , pour le reste je pense avoir été une maman assez "cool" !
Commentaire n°9 posté par corinne le 10/12/2012 à 18h26
Je ne pourrais pas t'être de bons conseils, car ma fille ne ramène que très rarement des mots....

Mais le cas de ton fils doit leur poser un problème puiqu'il travaille très bien mais il bavarde trop. Donc, ils ne peuvent pas non plus être super dur avec lui. Alors il n'y a que des mots à écrire et quelques punitions...
En espérant que le Haricot se calme, parce qu'à force son travail en pâtira.
Commentaire n°10 posté par Collymore le 10/12/2012 à 21h10
J'avoue que perso, je ne laisserais pas passer (ou en tout cas, en THEORIE, parce que bon ma choupinette n'a que 3 ans, donc c'est facile). Pour moi, être intelligent et bon élève ne peut en aucun cas être un laisser-passer pour manquer de respect envers son professeur et empêcher ses camarades de travailler. Du coup, pour la punition je ne sais pas mais pour la discussion éventuellement musclée avec menace de punition à la clé, peut-être que c'est ce que ferais. Mais encore une fois, c'est facile de dire ça pour moi, je n'en suis pas encore là :-)
Commentaire n°11 posté par Tacha le 12/12/2012 à 09h56
Mon fiston, de 20 ans maintenant, avait ce genre d'attitude au collège : les bonnes notes mais le bavardage +++ J'étais comme lui et je me souvenais bien à quel point c'était irrépressible... J'avais déjà tenté le "c'est pas sympa pour le prof qui a préparé plein de choses pour vous et qui perd du temps à te dire de te taire" mais bof bof..

Un jour de ras-le-bol (un mot de trop dans le carnet) je me suis demandée ce qui, à son âge, aurait pu me pousser à mettre en oeuvre la bonne volonté manifestée quand on me prenait entre quat-z'yeux.
Et j'ai fait appel à sa bonne nature en lui disant que vraiment c'était très moche d'être aussi égoïste. Que si lui ça ne l'empêchait pas de - très bien - travailler il était peut-être en train de saboter (ouais, carrément, faut savoir être excessif avec nos marmites à hormones) l'avenir d'un de ses bons copains ou même d'un pas-trop-copain. Mais de quelqu'un qui ne méritait surement pas ça. Et ça a tapé super juste. Inutile de dire que j'en étais la première étonnée. Je ne dirais pas que ça a été parfait du jour au lendemain, mais il a fait de vrais efforts, les profs l'ont remarqué, lui en ont fait le compliment ce qui a achevé d'enfoncer le clou. Faut dire qu'il est un brin orgueilleux ce garçon...
Surement pas la recette magique (le truc qui n'existe pas t'façons) mais une piste à explorer peut-être ?
Commentaire n°12 posté par Coquisa le 13/12/2012 à 00h25
Coucou.
Alors ma fille est loin d'être ado : cette année c'est première année de maternelle! Mais j'avais lu cet article par curiosité.
Et ce matin la maitresse dit à la maman devant moi : "Votre fils n'arrête pas de taper les filles et ça l'amuse", la maman à son fils : "Je vais te punir si tu recommence". Et sa maitresse de la reprendre : "Si tu recommence maman ne te punira pas, mais moi je te punirai à nouveau".
C'était une façon de dire : ce qui se passe ici se résout ici, je ne fais qu'informer.
J'ai trouvé que ça répondait bien à ta question "Mais qu'est-ce que les professeurs attendent de nous en mettant un mot?".
Je ne sais pas si la méthode est la même pour les ados...
des bises
Commentaire n°13 posté par Marianne le 17/12/2012 à 10h44
bonjour Nanette,
Je viens juste de découvrir ton site et j'adore
Je suis maman des trois filles. L'ainée (13 ans que je surnomme "ma saucisse" ce qui m'a fait sourire quand j'ai lu ton "haricot") est comme ton fils. Les bavardages c'est son quotidien depuis la maternelle. Bonne élève mais indisciplinée,bavardages qui perturbent la classe... et cette année j'ai aussi eu droit à l'insolence! Je suis constamment derrière elle quand elle est à la maison mais au collège je considère que c'est aux profs de sanctionner s'il y a dérapage. Et je ne re-puni pas à la maison. Les profs ne punisse pas leurs élèves pour les fautes commises à la maison??? En maternelle on m'a dit que ma fille manquait d'autorité parentale ! ! Ce n'est pas le cas c'est juste son caractère et je ne veux surtout pas qu'elle change juste qu'elle arrive à arrondir les angles comme on dit. elle évolue, c'est pas rapide mais j'espère qu'à BAC +10 je n'aurais plus ces réflexions! !
Bon courage à toi.
Commentaire n°14 posté par vallelys le 04/01/2013 à 18h06
J'ai juste oublié de préciser, les sanction par rapport au collège sont uniquement réservée aux baisses dans les notes. je ne demande pas à ma fille d'être la première de sa classe mais juste qu'elle soit dans la moitié haute. quand ses bavardages et son inattention font baisser ses notes les punitions sont connues à l'avance en effet j'ai établi un contrat en début d'année. cela va du simple avertissement à la suppression de l'argent de poche en passant par l'inévitable interdiction d'écran (ordi, télé, console). il n'y a pas de modèle d'éducation, chacun fait ce qu'il pense être le mieux pour ses enfants en fonction du caractère de ses derniers.
Commentaire n°15 posté par Vallelys le 04/01/2013 à 18h53
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés